Laboratoires et toubibs. Visiteurs médicaux et …stylos !

stylo1

Les visiteurs médicaux

Depuis toujours, ils m’ont ennuyé, lassé, agacé.

Du haut de ma morgue je me persuadais que ces visites n’avaient aucun impact sur ma liberté de penser/prescrire, et les données scientifiques mises en avant  étaient franchement légères, voire insupportables pour une jeune oreille fraichement formatée. Alors, las de critiquer certaines paramètres tronqués mis en exergue par ce brave commercial, je finissais par sourire naïvement afin d’écourter au plus vite cet « échange » unilatéral, que j’acceptais encore, par politesse. Mais avant tout, elles me déplaisaient parce qu’elles interrompaient mon travail, ma pause, ma lecture, ma réflexion …

Lorsque j’étais interne, les infirmières me suppliaient presque : « Allez, elle est vachement sympa !»

Bon ok, j’y allais, par respect pour ce travail, ou par sympathie pour un(e) jeune commercial(e) débutant(e).

Lorsque  je me suis installé, avec l’aide de mon confrère, nous avons progressivement modifié les habitudes ancestrales qu’avait instaurées, malgré lui, mon illustre prédécesseur. Les visiteurs médicaux pendant les consultations sans rendez vous trouvaient porte close, la rencontre était désormais possible uniquement sur rendez vous. Le rythme était imposé : débutant à 1 visite labo sur rendez-vous /J, au fil des années  on est arrivé progressivement à 1 visiteur médical/semaine et uniquement au printemps !  …jusqu’à la disparition totale de ce passage commercial.

Plus de visiteurs médicaux depuis 7 à 10 ans…

Aujourd’hui, avec le recul, ne plus recevoir les laboratoires me permet sans doute d’être moins influencé, mais avant tout chose, égoïstement, je me félicite du temps ainsi économisé, utilisé à ruzzle à d’autres tâches.

Malgré cela ne nous leurrons pas, même en refusant les visiteurs médicaux, profession sinistrée, moribonde, même en évitant les invitations labo colloques/repas etc.. les médecins sont tous baignés par le commercial/publicité. Difficile de ne lire que la revue « prescrire » et les sites internet sans publicités. Il y a des courriers qu’il faut ouvrir, des journaux médicaux (avec publicité) distribués gratuitement, qui malgré nous imprègnent notre cortex occipital, des publications web limites dont les liens sont adressés par des confrères respectables, respectés, et puis il y a …des STYLOS…

Mea culpa… il y a quelques jours, dans une enveloppe, ce stylo y était il ?  Ou  a-t-il été glissé dans la boîte aux lettres et récupéré par le secrétariat ? A moins qu’il n’ait été déposé sur le meuble de l’entrée par un commercial fourbe ?

… bref, dans le feu de l’action « d’une ordonnance entre deux » dans le secrétariat, j’ai subtilisé ce stylo maudit et comble de malheur l’ai depuis maintes fois utilisé…

Ne serai je donc jamais libre ? Le conflit d’intérêt une malédiction éternelle ?

Ce soir, penaud, je rejoindrai ma chaumière, le cœur lourd d’avoir trahi, mes vertueux confrères, mes valeurs, et surtout mes patients…

Qu’ils me pardonnent cette terrible « erreur de jugement »(dixit GSK, oups DSK), on ne m’y prendra plus…

stylo2

PS : en brisant le stylo, celui ci m’a infligé une légère entaille palmaire : Le message du labo, malgré moi,  une dernière fois, me pénétra…

Publicités

7 réflexions au sujet de « Laboratoires et toubibs. Visiteurs médicaux et …stylos ! »

  1. Les stylos, avec la bouffe et les post-its, c’est le cap le plus dur à franchir je pense…
    J’ai un ersatz avec les stylos publicitaires de mon coiffeur et de mon garagiste heureusement…

  2. Ping : Laboratoires et toubibs. Visiteurs médic...

  3. j’aime bp ce billet qui montre notre dualité à tous face aux labos +++ (j’ai réécrit un ancien post et j’y suis revenu récemment ) c’est plus simple peut être en MG
    chez nous inimaginable le congrès ou l’enseignement labo free (sauf il y a longtemps où nous nous réunissions entre oph du dept pour une revue de presse)
    qd même personne ne sera jamais blanc bleu à moins d’aller vivre en plein désert : comment résiste t’on aux pubs à toutes les pubs ? comment choisissons nous nos yaourts, nos vêtements,? tout est pub et manipulation autour de nous

  4. Je n’avais jamais pensé que le médecin pouvait choisir de ne pas recevoir la visite des délégués médicaux : c’est tellement habituel, systématique que l’idée ne m’avait jamais effleuré l’esprit ! Bravo à vous d’essayer de rester insensible à tous ces messages subliminaux qui vous sont offerts, envoyés,etc ! Même si parfois vous avez l’impression de vous être laissé imprégner : j’ai un grand RESPECT pour votre façon de penser ! Et continuez à rester libre de vos choix ! Bon courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s