Nostalgie

Nous sommes
à St Cloud, dans l’appartement. C’est le petit matin. J’ai passé la
nuit chez mes grands-parents. Je suis assis devant la petite table
de la cuisine. Dehors, par la petite fenêtre, on peut voir
l’hippodrome. Sur la table le pot de Banania et son visage
africain. Mamie me coupe en deux les tranches de pain de mie. Elle
y dépose une fine couche de beurre avec le petit couteau rond. Ces
tartines légèrement briochées, je les appréciais. Je me rappelle
surtout que j’éprouvais à ce moment là, un sentiment de protection,
de bonheur. Un sentiment induit par l’amour que portaient deux
grands-parents sur un de leurs petits enfants. Cet amour naturel et
spontané, si précieux, qu’ils continuent à donner à toute leur
grande famille
.

Je viens de retrouver cette petite
note, rédigée rapidement un soir de 2001… depuis mes grands
parents maternels sont partis. Ils me manquent.

bana