« Hmm »

Pourquoi reste-il si longtemps à écouter mon cœur, mon poumon? Il me semble que d’habitude son auscultation est plus rapide. Quelque chose qui l’inquiète ? Mais que peut il écouter ainsi ? Est-ce je peux lui parler, là ?… Non, il a l’air concentré, je vais le troubler, j’attends…

J’ai peur…

Avant de m’allonger sur sa table d’examen, lorsque je lui ai raconté mes symptômes il avait l’air… Je ne sais pas comment dire…Concentré ? Soucieux ?

Peut être a-t-il des soucis personnels, son visage fermé n’a probablement rien à voir avec mon cas…. Enfin, je l’espère…

Il me soigne depuis combien de temps déjà ? 15 ans ? 20 ans ? … Oui ça doit être ça, ma fille va  passer le bac et il l’a soignée tout bébé… Il m’a l’air plus sérieux que d’habitude…

J’ai peur…

Cette boule là, j’en suis sûre elle est nouvelle, je ne l’avais jamais remarquée… Il l’a palpée …Longtemps…

J’ai peur…

Et puis ses « Hmm », « Mmm » qui ont ponctué tout à l’heure mon discours, ça veut dire quoi bon sang ! Qu’il acquiesce ? Qu’il est dubitatif ? Qu’il entend bien ce que je lui dis ? Qu’il ne comprend pas ? Qu’il hésite ? Qu’il s’inquiète ?…Ah ces « Mmh », ça veut dire quoi ? C’est insupportable !

J’ai peur…

Bon sang ! Mais qu’est ce qu’ils apprennent en médecine ? Je le croyais plus psychologue ! D’habitude toubib92 je le trouve sympa, plaisantin, empathique, à l’écoute… Oui il râle quand je suis en retard mais il arrive toujours à débrancher par une pointe d’humour, mais là !  Ces silences sont … Assourdissants ! Ces non-dits, ces « Mmh » sont chargés d’un tel potentiel… Mais à quoi pense-t-il ? Aucune psychologie !

J’ai peur…

Pourquoi me palpe t-il  ici ? ….Il a froncé les sourcils, là…J’en suis sure…Mon Dieu !

J’ai peur…

Sur son invitation, je me rhabille et rejoins ma place devant son bureau. Je n’arrive plus à prononcer un mot. Moi d’habitude si bavarde, je n’y arrive plus, je suis glacée, bloquée, figée. Un état de sidération totale…

J’ai peur…

Il me parle enfin, mais je ne comprends rien, tout s’embrouille. Sa voix me parvient comme déformée. Il faudrait qu’il parle plus lentement, je n’arrive pas à suivre.  Je sens mon cœur qui s’emballe dans ma poitrine . Il cogne fort. Je ne comprends rien. Cette fois il parle trop, trop de mots, trop d’explications….Une sorte de torpeur m’envahit. Il me fait un schéma, il dessine, commente mais l’image se brouille, je ne vois plus rien…. Je perçois, je devine …Ah une ordonnance, non deux… Une prise de sang ? Oui c’est ça, une prise de sang… Et une radio ? …Oui, oui, d’accord… Je n’ai pas tout compris, mon esprit est comme englué, ma perception devient visqueuse, et puis je n’en peux plus, je veux vite quitter cette pièce…

« Au revoir Docteur »

J’ai peur.

Lire la suite